Ulrich de Mayence, Nostradamus et Rabelais

Publié le par administrateur

Ulrich de Mayence  - 1486 - 1558

 

Connaissez-vous ce hiéromoine (moine et prêtre) énigmatique contemporain de François Rabelais et Michel de Nostredame ?

 

Il naquit vers le 2 aout 1486 on ne sait où. Toujours est-il que c’est sur un vieux bateau délabré à l’ancre près de Mayence qu’il est découvert dans des circonstances étranges. En effet près de lui se trouvaient disposés divers objets « régaliens : une couronne d’or surmontée d’une croix, un bâton surmonté d’un aigle aux ailes déployées, nanti de diamants et tenant une épée.

 

Etait-il un « batard » royal ? Nul ne le sait. Le barbier militaire Hermann Krumm devint son père adoptif.

Il fut élevé et éduqué dignement. Léonard de Vinci reconnut en lui une grande intelligence.

Vers l’âge de 19 ans, suite au décès de sa fiancée, il entre dans les ordres et devient prêtre en 1511. En 1512 il se rend en Italie pour étudier la médecine.

Sa vie est une « aventure » digne de celles de Nostradamus et Rabelais.

Echappant de peu à un procès pour hérésie, il fréquente les milieux kabbalistes juifs, les alchimistes et astrologues. Il crée une imprimerie en 1532 et une étrange société secrète : l’ekklesia des Kataugues, secte philosophico-politique, humaniste.

Diverses circonstances l’amènent à exercer la médecine à Toulouse et, en Provence, à rencontrer Michel de Nostredame.

Il semblerait que Ulrich de Mayence et Nostradamus aient fréquenté (créé ?) une étrange abbaye à Toulouse et qui fonctionna de 1537 à 1550.

Ulrich de Mayence est lié à l’Agla, un cercle très fermé d’éditeurs-imprimeurs, auteurs et relieurs dont fit partie François Rabelais, cercle qui imprima des livres d’alchimie et les toutes premières cartes du Tarot dit de Marseille.

 

Humaniste comme Rabelais, prêtre et rebelle, très lié aux « sciences » ésotériques, proche de Médicis, Ulrich de Mayence marqua fortement son temps.

 

Mais subsiste une point flou, et de taille ! Exista-t-il vraiment ou n’est-il qu’une pure invention de son « biographe » Michel de Roisin (éditions du Rocher – Ulrich de Mayence) ?

Selon divers historiens la réalité du personnage ne fait aucun doute, les ouvrages publiés au XVIe siècle semblent exister. Mais on ne peut exclure une large zone d’ombre dans laquelle tout est permis, même les pires élucubrations, mais on ne peut pas , non plus, faire l'impasse sur de tels personnages.

Une pistre est ouverte aux chercheurs.

 

Dominique Achard

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ost 22/02/2013 14:03

au sujet de Ulrich de Mayence, je me souviens avoir lu un article intéressant dans la revue Constellation il y a plus de 30 ans

Yan-Erik 09/01/2011 17:32


Salut,
Un amis m'a mis cet Ulrich de Mayence dans la tête et après quelques recherches pour débusquer quelque chose sur ces mystérieux Kataugues j'ai trouvé ceci:
http://litteraturepopulaire.winnerbb.net/t1106-dahin-michel

Un peu de réflexion sur l'unicité de la source et l'auteur imaginatif Michel Dahin alias De Roisin suffisent à dénoncer le hoax rédigé en 2 temps: un article, puis un bouquin surement commandé par
un éditeur.
Ensuite l'occase est trop belle de pousser le hoax comme pour le prieuré de sion en une société secrète dont il serait le grand Maître et d'enrôler quelques gogos.

C'est toujours intéressant quand on réalise que l'on participe d'un mensonge. lol

Bonne continuation à toi.

Yan-Erik